LES PRINCIPALES CEREALES UTILISER POUR L'ALIMENTATION EQUINE

Avant d'utiliser et de donner une ration alimentaire à base de céréale, faites vous conseillé par des professionnelles, autant, dans le choix de l'aliment lui-même (apport nutritif), ainsi que dans les quantités et fréquence de distribution. Rappelons-le une ration alimentaire est à adapté selon le cheval et ses réels besoins nutritif.

 

Dans l'idéal, on doit équilibrer la ration alimentaire de son cheval, en lui apportant une quantité adaptée de toutes les céréales citées ci-dessous.

Dans Articles et liens, vous trouverez divers liens concernant ce sujet.

L'ORGE
L'ORGE

    

 

 

 

     L'ORGE : elle est couramment utilisé pour l'alimentation du cheval. Elle peut être consommée par celui-ci de plusieurs manières et être intégrée à d’autres céréales :

 

 

 

  • On peut la faire tremper dans de l’eau pendant 24 heures maximum, cette formule permet à la céréale de gonfler et de se ramollir, de ce fait elle sera mieux mâchée et donc profitera pleinement aux besoins nutritionnels de celui-ci.

 

  •  On peut la concasser, pour les mêmes raisons citées ci-dessus. Selon certains chevaux il sera préférable de mouiller plus ou moins le résultat du concassage, par ce que celui-ci, peut être légèrement poussiéreux.

 

 

  • On peut la trouver sur le marché, sous forme floconnée (écrasée et cuite), cette formule est assez idéale, puisqu’il n’y a pratiquement pas de perte dans les crottins et elle est, facile à la mastication et à la digestion. Elle peut être proposée au cheval en étant mouillé à l'eau froide et ou chaude sous forme de mâche.
L'avoine
L'avoine

 

L’AVOINE:

 

attention celle-ci est un peu plus« boustante » pour les chevaux. Il faut l’utiliser soit, comme complément dans une ration, comportant de l’orge ou et d’autres céréales. A utiliser tout de même avec précaution et pour des équidés fournissant des efforts réguliers au travail. Cette céréale se consomme de la même façon que l’orge.

 

 

Maïs
Maïs

Le MAÏS :

 

Cet aliment est lourd à digérer quand il est distribué en grande quantité et apporte de l'énergie. Il fera donc parti de la composition d'une ration ou diverses autres céréales sont associées. On l’utilise aussi pour des chevaux qui manquent d’état (maigreur) et en complément d’une ration à base d’orge et comme c’est un aliment « dur » à la mastication, il peut aider certains chevaux à entretenir l’usure de leur denture, en évitant les surdents (chevaux qui n’ont pas la possibilité de paître à longueur de journée).            

 

On peut distribuer le maïs :

 

  • concasser cela facilitera la mastication, car il est assez déconseillé de donner le maïs entier, il pourrait causer des étouffements et causer des perforations lors de l’ingestion.

 

  •  Sous forme de farine, très utilisé pour faire grossir un cheval et s'utilise rarement, quand le cheval est en bon état. Dans tous les cas il est préférable de mouiller la préparation, presque comme une soupe épaisse.

 

Son
Son

 

Le SON :

 

il est assez idéal de l’utiliser, mais il faut cependant le mélanger dans une ration composée d’autres céréales. Il permet d’aider le cheval à mieux digérer et ingérer (de petites quantités sont suffisantes) mais n’apportent pas d’apport réellement nutritif et énergétique. Attention de ne pas donner trop de son a un cheval qui à un apport important de paille, puisque les deux mélangés serais alors difficile à digérer, par leur teneur forte en cellulose (dont le cheval a du mal à digérer, l’apport trop important de  cellulose est souvent une des cause de coliques des équidés).

A savoir : le son est l’écorce du blé.

 

Graines de lin
Graines de lin

 

Les graines de LIN :

 

celles-ci sont utilisées en ajout irrégulier dans une ration alimentaire. On l’utilise souvent pour entretenir la brillance du poil et des crins.