LES FOURRAGES

Foin
Foin

 

LE FOIN :

 

Celui-ci, est la base de toutes rations alimentaires des herbivores.

 

Sa qualité est donc très importante,

il est très nocif pour le cheval de consommer du foin qui a été mal engrangé ou mouillé et moisis = colique.

 

Dans l’idéal, il est assez bien venu de fournir au cheval deux qualités de foin. Du foin de première et deuxième coupe à mélanger, puisqu’ils n’ont pas le même apport nutritif

(dû à une différente évolution des herbes contenu et sont fanés à une époque saisonnière différente).

 

Si un cheval vie toute l’année dans des prés herbeux,            

 

il consommera moins de foin qu’un cheval vivant dans un paddock et ou en box, sa consommation pouvant doubler voire tripler.

 

Rappelons, que pour avoir un cheval bien dans sa peau il est nécessaire qu’il puisse tout au long de la journée satisfaire son besoin de broutage. Les quantités, là encore, sont à proportionner selon le cheval lui-même.

foin de Crau
foin de Crau

le FOIN DE CRAU :

 

Ce foin est très riche et de très bonne qualité,

il est issu d’une culture particulière et,

est produit dans une certaine région du sud de la France.

 

Ce foin, de par sa qualité, est à distribué dans des quantités moindres que les autres foins, parce qu’il a une haute valeur nutritive.

 

A savoir : le foin dit "de montagne", peut parfois remplacer le foin de Crau.

Luzerne
Luzerne

 

LUZERNE :

 

     ce fourrage est à donner avec précaution, par ce qu’il est très riche en « énergie » nutritif.

 

on on peut en fournir dans l'alimentation du cheval pour des raisons particulières telles que :

  • Période d’hiver
  • Engraissement
  • Jument qui allaite
  • travail équestre très régulier et sportif
La paille
La paille

 

La PAILLE :

 

il faut apporter une attention particulière à la distribution de la paille. Les chevaux vivants au pré n’ont que rarement besoin de cet aliment.

 

En tout cas si vous utilisez de la paille, il faudra choisir celle-ci en fonction de son utilisation.

 

  •   En tant que litière: la paille de blé est très absorbante, la paille d’avoine est très moelleuse
  • En tant qu’aliment : la paille d’avoine est la plus digeste

 

La PAILLE D'ORGE

 

Est très dangereuse du fait des épis piquants qu’elle contient, ne pas utiliser avec des chevaux sensibles à la poussière. Cependant elle a une haute valeur nutritive.